Les types de stockages souterrains

Depuis près de 60 ans, Geostock a acquis une haute expertise sur l’ensemble des techniques de stockage souterrain d’énergie et de CO2, que ce soit en cavités salines, en cavités minées, dans des champs d’hydrocarbures déplétés ou en aquifères (milieu poreux).

Stockage en cavité saline

salt_cavern

Description des cavités salines

Un stockage en cavité saline suppose la présence d’un gisement de sel important. La cavité est créée par dissolution du sel à l’eau douce ou faiblement salée (eau de mer). Ce procédé est appelé « lessivage ». La forme et le volume de la cavité saline sont contrôlés par sonar (échométrie) au cours du lessivage. De forme généralement allongée, de plusieurs centaines de mètres de hauteur et plusieurs dizaines de mètres de diamètre, elle est typiquement située à une profondeur comprise entre 200 et 2000 mètres et peut atteindre un volume de plusieurs centaines de milliers de mètres cubes.

La stabilité de la cavité saline est assurée par le choix d’une géométrie appropriée et le contrôle permanent des pressions, températures et débits pendant l’exploitation. Son étanchéité résulte des propriétés intrinsèques du sel.

Les équipements de surface comportent notamment une ou deux têtes de puits par caverne, des installations de compression (pour les produits gazeux), de traitement et de comptage. Des puits de surveillance permettent de contrôler l’étanchéité de l’ouvrage.

Produits stockés

  • Hydrocarbures liquides
  • Hydrocarbures liquéfiés
  • Gaz naturel
  • Air comprimé
  • Hydrogène

 

Stockage en cavité minée

Description des cavités minées

Une cavité minée est un ouvrage souterrain composé d’une ou de plusieurs galeries creusées dans un massif rocheux (calcaire, craie, granite, etc.). Les galeries sont typiquement situées à une profondeur de 50 à 200 m. La cavité n’étant généralement pas revêtue, son étanchéité est fondée sur le principe du confinement hydrodynamique, qui définit la profondeur à laquelle doit être implantée la cavité pour que l’eau contenue naturellement dans la roche environnante s’écoule en tout point vers la cavité minée, assurant ainsi le confinement du produit à l’intérieur du stockage souterrain.

La technique de la cavité minée, revêtue ou non, peut également être appliquée au stockage cryogénique des gaz ayant un point de liquéfaction inférieur à -10 °C, avec ou sans revêtement selon le cas. La technique de stockage en cavités minées revêtues s’avère pertinent pour le stockage souterrain de produit cryogénique tel que du gaz naturel liquéfié ou pour le stockage de produits gazeux à haute pression (gaz naturel ou hydrogène).

Les équipements de surface comprennent une tête de puits, des installations de traitement du produit et de l’eau extraite de la caverne, des bancs de comptage et des moyens de suivi du stockage (piézomètres, écoute sismique, etc.).

Produits stockés :

  • Hydrocarbures liquides
  • Hydrocarbures liquéfiés
  • Gaz naturel (comprimé ou liquéfié)
  • Air comprimé

En savoir plus

Stockage en milieu poreux : aquifère ou champs déplété

Porous media storage

Description des stockages en milieu poreux (aquifère ou champs déplété)

Les stockages souterrains en milieu poreux tirent profit d’une formation géologique poreuse et perméable (le réservoir) – gisement épuisé ou couche aquifère – surmontée d’un horizon imperméable et structuré en forme de piège.

La couche géologique poreuse est généralement située à une profondeur comprise entre 500 et 2000 m. En phase de stockage, le gaz est comprimé et injecté par un ensemble de puits d’exploitation à l’état gazeux dans le réservoir. Au déstockage, le gaz est soutiré sous l’effet de sa propre pression. Dans le cas particulier du CO2, le produit est généralement injecté dans un état supercritique (état intermédiaire entre un liquide et un gaz). Par ailleurs, le CO2 est définitivement piégé : il n’est pas soutiré.

Comme pour le stockage en cavités salines, les équipements de surface comportent notamment des têtes de puits, des installations de compression, de traitement et de comptage. Des puits de surveillance permettent de contrôler la position du gaz et l’étanchéité de l’ouvrage souterrain.

Produits stockés :

  • Gaz naturel
  • Air comprimé
  • Hydrogène
  • CO2

Vous avez un projet ? Parlons-en !

Geostock propose un large éventail de prestations de services qui couvrent l'ensemble du cycle de vie d'un stockage souterrain d'énergie.

Nous contacter

Control room of operated site